ANRS 12381

PRINCESSE · PrEP, infections sexuellement transmissibles, contraception, hépatite virale B, santé sexuelle pour les travailleuses du sexe en Côte d’Ivoire

Projets de Recherche

Responsables scientifiques

  • Joseph LARMARANGE (Ceped)
  • Serge EHOLIE (PAC-CI)

Partenariat

Financement

PNG - 129.5 ko

Résumé

Suite aux résultats du projet exploratoire PrEP-CI (ANRS 12361) portant sur la question de la faisabilité et de la pertinence d’un programme PrEP auprès des travailleuses du sexe (TS) en Côte d’Ivoire, nous avons conçu, conjointement avec les acteurs communautaires ivoiriens, une intervention de santé dénommée PRINCESSE, portant sur une offre de soins globale en santé sexuelle et reproductive à destination des travailleuses du sexe de la région de San Pedro.

L’originalité de cette intervention réside dans la combinaison d’une offre de prophylaxie préexposition VIH (pour les TS VIH-) avec une prise en charge précoce des femmes VIH+, la prise en compte de l’infection au VHB (dépistage, vaccination et traitement), le dépistage et le traitement des infections sexuellement transmissibles et de leurs conséquences, une offre de contraception, un conseil en gestion des menstrues et le repérage des situations de dépendance. La mise en œuvre de ce dispositif sera réalisée en partenariat avec une ONG communautaire (Aprosam), au travers de sa clinique fixe déjà existante et d’une clinique mobile adaptée à un suivi trimestriel directement sur les sites prostitutionnels.

Objectif principal

Développer, documenter et analyser une offre de soins communautaire combinant dépistage, prévention combinée dont prophylaxie préexposition (PrEP), traitement immédiat du VIH, prise en charge de l’hépatite B et santé sexuelle et reproductive (SSR) afin de réduire l’exposition au VIH des travailleuses du sexe (TS) et de leurs partenaires en Côte d’Ivoire.

Objectifs secondaires

  1. Analyser l’accès aux soins et la rétention, et plus généralement le parcours de soins des participantes, dans un suivi trimestriel des TS (infectées ou non par le VIH)
  2. Mesurer l’évolution au cours du temps de l’état de santé des participantes via des indicateurs cliniques, comportementaux et sociaux
  3. Évaluer l’initiation, les usages et l’observance à la PrEP
  4. Comparer la prise en charge VIH dans le dispositif PRINCESSE avec la prise en charge en routine existante
  5. Mesurer le dépistage, la vaccination et le traitement de l’hépatite B dans le cadre d’une prise en charge décentralisée intégrée à une offre de PrEP VIH ainsi que les interactions éventuelles entre PrEP VIH et infection au VHB
  6. Documenter les conséquences (positives ou négatives) non prévues du dispositif PRINCESSE sur le quotidien des participantes en particulier et sur le marché du travail du sexe en général

Méthodologie

Le dispositif PRINCESSE est une cohorte interventionnelle mono-bras de 500 travailleuses du sexe à San Pedro (400 VIH- et 100 VIH+).

Quatre dispositifs de collecte de données sont intégrés à la cohorte : (i) données cliniques et de pharmacovigilance, (ii) questionnaires socio-comportementaux, (iii) données biologiques et (iv) entretiens approfondis avec les participantes.

Quatre collectes additionnelles sont prévues en dehors de la cohorte elle-même : (i) la capture des registres d’activités en stratégie avancée des paires éducatrices ; (ii) la capture des dossiers médicaux des patientes VIH+ ne participant pas à la cohorte PRINCESSE et vues en routine par l’ONG partenaires ; (iii) des entretiens approfondis avec des informateurs-trices clés dans la communauté des TS ; (iv) des entretiens approfondis avec les acteurs du suivi PRINCESSE (paires-éducatrices et soignants).

Nombre de participantes

500 participantes (100 VIH+ et 400 VIH-)

Critères de jugement

  • Taux de complétion des visites trimestrielles.
  • Proportion avec au moins une IST à M0, M12 et M24
  • Survenue d’une grossesse non désirée
  • Initiation de la PrEP
  • Observance à la PrEP
  • Rétention dans les soins VIH à M18
  • Survenue d’un échec virologique
  • Taux de vaccination VHB
  • Évolution au cours du temps de la charge virale VHB et du niveau de Fibrose (mesurée par l’algorithme FIB-4)
  • Augmentation des transaminases (flares) après l’arrêt de la PrEP
  • Évaluation qualitative des évènements sociaux indésirables survenus dans le quotidien des participantes et des non participantes

Intervention

Mise en œuvre d’une offre de soins globale en santé sexuelle et reproductive à destination des travailleuses (TS) du sexe en Côte d’Ivoire, combinant une offre de PrEP VIH (pour les TS VIH-) avec une prise en charge précoce des femmes VIH+, la prise en compte de l’infection par le VHB (dépistage, vaccination et traitement), le dépistage et le traitement des infections sexuellement transmissibles (IST) et de leurs conséquences, une offre de contraception, un dépistage trimestriel des grossesses, un conseil en gestion des menstrues et le repérage des situations de dépendance.
Cette offre de santé sera disponible à la fois dans des cliniques mobiles organisées pour un suivi trimestriel (10 sites d’interventions, chaque site étant visité toutes les deux semaines) et dans la clinique fixe de l’ONG communautaire partenaire, au choix de chaque participante.

Mots-Clés

VIH/Sida, Hépatites virales, PrEP, Santé sexuelle et reproductive, Dépistage, Prévention, Traitement, Travail du Sexe, Cliniques mobiles.

Zone géographique

Côte d’Ivoire

Calendrier

2018-2021