Accueil > Publications > Recours aux soins de santé globale et de santé sexuelle et reproductive, chez (...)

RESP

Recours aux soins de santé globale et de santé sexuelle et reproductive, chez les étudiants de l’université Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire

jeudi 28 septembre 2017
Mis à jour le jeudi 28 septembre 2017

Publié en septembre 2017 dans la Revue d’Épidémiologie et de Santé Publique.

Accès gratuit jusqu’au 16 novembre 2017 : https://authors.elsevier.com/c/1VoAu1Qgm4P2 i

Auteurs

Maxime Inghels, Patrick Coffie, Joseph Larmarange

Résumé

Position du problème

En Côte d’Ivoire, peu de documents renseignent sur les besoins en santé et les barrières d’accès aux soins chez les jeunes. Cette étude cherchait à mesurer et à décrire l’offre de soins, les besoins et les freins au recours aux soins, en particulier en santé sexuelle et reproductive, et l’acceptabilité d’une visite médicale à la rentrée universitaire, chez les étudiants de l’université Houphouët-Boigny, à Abidjan.

Méthodes

L’étude était une enquête transversale représentative des étudiants de 2e année sélectionnés par un sondage aléatoire équiprobable à deux degrés.

Résultats

Au total, 543 étudiants (322 hommes et 221 femmes) ont été interrogés (98,4 % de participation). Parmi les étudiantes ayant déjà eu des relations sexuelles, 38,4 % (IC95 % [30,5 %–47,0 %]) avaient des besoins non satisfaits en matière de contraception et 31,2 % (IC95 % [23,7 %–40,0 %] avaient déjà vécu une grossesse non désirée. La peur d’effets indésirables sur la fertilité était le principal motif de non utilisation des méthodes contraceptives hormonales qui étaient les méthodes contraceptives les plus désirées chez les étudiants. Les principaux problèmes de santé déclarés par les étudiants étaient le paludisme (54,3 %), les infections respiratoires (44,6 %), les problèmes de constipation (28,0 %) et les troubles psychologiques (25,9 %). La principale barrière d’accès au centre de santé de l’université était la perception du coût élevé de ses services malgré leur gratuité, ce qui traduit des problèmes de visibilité sur cette offre et ses prestations. La majorité des étudiants étaient favorables à l’instauration d’une visite médicale lors de l’entrée à l’université.

Conclusion

L’instauration d’une visite médicale permettrait d’améliorer la visibilité de l’offre du centre de santé universitaire et pourrait proposer les services suivants pour compléter au mieux l’offre de santé universitaire actuelle : i) dépistage du VIH, des chlamydiae et de la gonorrhée ; ii) dépistage et vaccination du virus hépatique B ; iii) mise à disposition d’information concernant les méthodes contraceptives ; iv) présentation de l’offre de santé sur l’université. L’aménagement d’espaces où les étudiants puissent avoir accès à une information sur certaines thématiques de santé (sexualité, nutrition, dépression) pourrait aussi compléter l’offre de santé universitaire.

Mots clés

Jeunes ; Étudiants ; Santé sexuelle et reproductive ; Accès aux soins ; Accès aux méthodes contraceptives ; Intervention en santé

Abstract

Health care, needs and barriers in seeking medical care for global health and sexual and reproductive health, among students from Félix Houphouët-Boigny University, Abidjan, Côte d’Ivoire

Background

In Ivory Coast, little is known about health needs and health access barriers among young people. The aim of this study was to describe health provision, health needs and barriers when seeking medical care, with an emphasis on sexual and reproductive health, and the acceptability of a medical examination for students attending their first year at the Houphouët-Boigny University, Abidjan, Ivory Coast.

Methods

We conducted a representative cross-sectional study among second year students who were selected by two-stage equiprobable random sampling. In-depth interviews were conducted among students and the university health center staff.

Results

Five hundred and forty three students (322 men and 221 women) answered a questionnaire (participation rate 98.4%). Among women who ever had sex, 38.4% (95%CI [30.5%–47.0%]) had unmet contraception needs and 31.2% [23.7%–40.0%] had experienced an unwanted pregnancy. Fear about impaired fertility was the leading reason for non-use of hormonal contraception, the method of choice among most students. The main health problems among students, by order of frequency were malaria (54.3%), respiratory infection (44.6%), constipation (28.0%) and psychological problems (25.9%). High cost perception of services offered, despite their gratuity, were the main barriers against access to the university health center, indicating a lack of communication about this structure and its services. The majority of students favored the establishment of a medical examination during the first year at the university.

Conclusion

Establishing a medical examination would improve health center visibility. The following services could be offered: (i) HIV, chlamydia and gonorrhea screening, (ii) hepatitis B virus screening and vaccination, (iii) provision and information about contraceptive methods, (iv) presentation of the university health center services. Dedicated spaces where students could have access to information about health-related topics (e.g. sexuality, nutrition, depression) could complete the university’s healthcare offer.

Keywords

Young adult; Students; Reproductive health; Health services accessibility; Contraception

Référence

Inghels Maxime, Coffie Patrick et Larmarange Joseph (2017) « Recours aux soins de santé globale et de santé sexuelle et reproductive, chez les étudiants de l’université Houphouët-Boigny, Abidjan, Côte d’Ivoire », Revue d'Épidémiologie et de Santé Publique, 65 (5) (septembre), p. 369-379. DOI : 10.1016/j.respe.2017.04.059. http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0398762017304492.

Voir en ligne : Accès en ligne sur Science Direct

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document

Retour haut de page
Site réalisé avec SPIP | Plan du site | Contact | Crédits | Mentions Légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Habillage visuel © Larma par Joseph Larmarange sous Licence Creative Commons Attribution 2.5 License